Suivez la tendance, mais pas à n’importe quel prix ! 5 conseils pour porter le costume croisé.

DB Suits

Vous l’aurez certainement remarqué Messieurs, le costume croisé refait son apparition dans les magazines de mode masculin. Ce classique devenu « hype » a subi bien des changements en un demi-siècle. Mais est-il toujours une référence en termes d’élégance masculine aujourd’hui?

Cary GrantLe Costume croisé connaît ses heures de gloire au milieu des années 40, il devient l’apanage de l’Homme élégant et viril  de l’après seconde guerre mondiale. De nombreuses figures du 7ème Art l’ont porté avec brio, on se souvient de Cary Grant ou Gary Cooper, de Jean-Paul Belmondo et Alain Delon dans « Borsalino » de Jacques Deray en 1970. Puis il est progressivement associé au monde des affaires, révélateur d’un certain statut social dont la série TV « Mad Men » en est un parfait exemple , on peut même penser qu’elle a contribué d’une certaine manière à remettre ce classique en scène.

Mais « La mode étant l’imitation de qui veut se distinguer par celui qui ne veut pas être distingué, il en résulte qu’elle change automatiquement »-Paul Valéry. Le costume croisé quitte le monde des affaires pour être remplacé par le costume droit.  Jugé poussiéreux et vieillot par les « modeux » il subit une transformation complète pour coller à l’homme d’aujourd’hui, un métro-sexuel  à l’allure jeune, filiforme presque efféminé et fragile.

La veste est raccourcie, cintrée, étroite voire très cintrée et très étroite pour suivre le buste de l’homme 2014. Les épaulettes qui donnaient une allure carrée à la veste  et supposaient une certaine prestance, une certaine autorité et respectabilité à celui qui portait la veste ont été enlevées quant au pantalon, il est raccourci et devient  étroit.  Ainsi modernisé, le costume croisé devient un incontournable des dandys, mais il n’en reste pas moins difficile à porter, parfois même plus difficile que dans sa version originelle.  C’est pourquoi, l’essayage et l’ajustement sont primordiaux car sa coupe suppose d’avoir une morphologie filiforme, un vrai désastre visuel si vous n’êtes pas bien conseillé.

Thierry HenryThierry Henry dans le GQ version US de Janvier 2014 en fait les frais aussi béni des Dieux soit-il physiquement, cette star du football français (un milieu plutôt viril) aurait dû se fier à son miroir et à son ressenti  avant de céder au chant des sirènes de cette nouvelle tendance car toutes les modes ne sont pas bonnes à suivre. Mais soyez rassuré « le ridicule ne tue pas ».

 

 

5 conseils pour bien porter le costume croisé :

David Bekham Denzel Washington

1.       Sur-Mesure Vs Prêt-à-Porter

Le costume croisé nécessite des essayages, des ajustements et du Sur-Mesure. Alors, prenez le temps de bien vous regarder sous toutes les coutures.

2.       Des matières Nobles et Légères

Choisissez des matières légères telles que la laine ou des mélanges laine-soie. Les matières épaisses risquent d’alourdir le style et votre allure.

3.       Le Bon Evènement

Inapproprié dans la quasi-totalité des milieux professionnels d’aujourd’hui,  le costume croisé peut vite devenir une faute de goût, passer pour du snobisme ou tout simplement paraitre ridicule si vous ne portez pas de costume d’ordinaire. En revanche, il est parfait pour un mariage, des cérémonies importantes, des remises de prix, des cocktails…

4.       Le Total Look

Oui bien sûr, le Total Look,  à condition de privilégier la sobriété des couleurs unies et d’éviter  les grands carreaux et les couleurs criardes. Ne craignez pas de porter la cravate et la pochette assortie, car il est faux de croire que le costume croisé peut se porter décontracté. Soyez raffiné et élégant, les femmes seront sous le charme et les hommes vous jalouseront.

5.       Soyez vous-même.

Ne portez pas le costume croisé si vous ne vous sentez pas à l’aise et confortable.

 

Publicités

IS THERE A LINK BETWEEN PRODUCTIVITY AND DRESS CODE?

Mad MenNo need to watch for a long time people coming out of offices to see that the “Business Casualwear” culture has become evident in our work places. Even if in some professions such as the institutional investors, assurance-bank, business & merchant banks, real-estate, legal and auditing firms, they have preserved a very business oriented dress code. The suit has the psychological & symbolic meaning of a uniform which provides indications on the corporation you belong to. 

In the past years, psychological studies have found that there is a link between sloppy attire and productivity. Conclusions have shown that we tend to adopt the characteristics of the clothing we wear *. In other words, sloppy dress leads to sloppy work. When dressed-down, productivity decreases, coffee-breaks turn into day- breaks; protracted conversations are carried on in corridors and meeting rooms. Tardiness and absenteeism increase and on “Casual Friday” employees leave at 3 pm.

 This “casual” movement began in the United States in the 1960s, the idea was to erase the distinctions of class regardless of ranks, salary or position in the company while at the same time company, was developing a spirit of « team work » and « employee empowerment * .

For Judith Rasband, Director of Conselle Institute of Image Management, “the business casual” trend is not a fashion trend, but the mirror of social, economic, political, technological and cultural changes” which in today’s turbulent time is an indicator of the decline of our values.

Do you trust the nonchalant and sloppy allure of a colleague who is supposed to handle touchy & important files? Of course nobody wants to be judged on appearance, instead, we all want be recognized for our performance, skills and professionalism.

“However, the way you look affects, the way you think, the way you feel, the way you speak, the way you act, and then…the way others react or respond to you.”, states Rasband. I am not saying that we should go back to the old times as in the TV series « Mad Men » or « The Suit » even if personally I prefer this style. So my advice?  Adopt a dress-code appropriate to your company or the industry in which you work.

The good news, fortunately for you, is that the winter sales begin in a few weeks! Go and shop for basics and begin to build your professional wardrobe: A tailored suit or if you want to look more authoritative. Look for an unmatched suit preferably charcoal, navy blue or black to look a bit more approachable. Have solid colored shirts (white, light blue, etc.), and replace your sneaker shoes with dress shoes.

Being appropriately and professionally dressed doesn’t mean you must break your piggy bank and buy luxury brand clothes. There are a lot of affordable ready-to-wear brands which will offer you a wide range of styles, fabric, and colors.

So on your marks get set, go!

* Dr Karen Pine, professeur en psychologie à l’Université de Hertfordshire. GB

*(p. 18). Kaplan-Leiserson E